1. Accueil › 
  2. › 
  3. › 
  4. Tendances en matière de paiement, que devez-vous savoir ?

Tendances en matière de paiement, que devez-vous savoir ?

, Législation

Nouvelles réglementations, innovations technologiques, évolution d'attentes des consommateurs et changements économiques sont autant d'éléments qui font que le secteur des paiements est en pleine évolution. Qu'est-ce qui nous attend et quelles sont les évolutions à surveiller ?

Depuis quelque temps, le secteur financier et les banques particulièrement, font l'objet de nombreuses nouvelles législations. Au niveau des paiements aussi, c'est inévitable. Le Payment Services Regulation (PSR) arrive, le Instant Payments Regulation (IPR) a été publié récemment et les discussions politiques autour de l'euro numérique battent leur plein. Ce ne sont là que quelques-unes des nouveautés qui s'annoncent dans le paysage des paiements et qui entraînent également des défis opérationnels.

Une période passionnante en perspective. A la suite de la deuxième édition du trajet « Qualified Payments Expert “, nous avons parlé à Kjeld Herreman, Head of Strategy chez Red Compass Labs et coordinateur du trajet ” Qualified Payments Expert », Saar Carre, Head of Payments and Daily Banking chez Febelfin, et Rik Coeckelberghs, fondateur et directeur général chez The Banking Scene.

Quels sont les principaux objectifs de cet agenda législatif ?

Kjeld Herreman : 'Il y a plusieurs objectifs prioritaires. Premièrement, améliorer l'efficacité des systèmes de paiement et réduire les risques liés à la cybersécurité pour rendre notre infrastructure financière plus robuste. Deuxièmement, introduire plus de concurrence, notamment via la Fin Tech et les fournisseurs de services de paiement non bancaires - les PSP - qui auront bientôt un accès direct à l'infrastructure du marché des paiements. De plus, les réglementations visent à réduire la dépendance des systèmes de paiement étrangers tels que Visa et Mastercard, et à gérer les risques posés par les entités étrangères. Enfin, investir dans la détection et la prévention des fraudes, en particulier contre les fraudeurs utilisant des techniques telles que l'intelligence artificielle, afin de protéger à la fois les consommateurs et les entreprises.'

Comment les banques réagissent-elles aux nouvelles réglementations sur le traitement des paiements ?

Rik Coeckelbergs : « À chaque nouvelle vague de réglementations, les banquiers retiennent leur souffle et s'inquiètent de leur mise en œuvre. C'est rarement facile.

Il faut toujours trouver un équilibre entre l'intérêt public d'un écosystème compétitif, inclusif et abordable et l'intérêt privé de maintenir cet écosystème financièrement durable.

Rik Coeckelberghs | The Banking Scene

Nous le constatons aujourd'hui avec instant payments et nous nous attendons à des défis similaires avec l'euro numérique ».

Quelles sont les mesures les plus ambitieuses prises par les autorités régulatrices ?

La mesure la plus importante est l'introduction d'un « Règlement Instant Payments ».

Kjeld Herreman | Red Compass Lab

Ce règlement fait du virement direct la méthode de paiement standard pour les consommateurs et les entreprises de l'Union européenne. En outre, le règlement impose aux banques de fournir à leurs clients une solution de vérification du bénéficiaire, qui permet aux clients de vérifier que le nom du bénéficiaire qu'ils ont saisi correspond au propriétaire de l'IBAN. Ce système est certes avantageux pour les consommateurs, mais les délais serrés constituent un défi majeur pour les banques. Selon une étude récente de Redcompass Labs, 58 % des banques considèrent que ce calendrier n'est pas réaliste.

Les paiements instantanés deviennent la nouvelle norme. À cet égard, quel est le plus grand défi pour les banques ?

Aujourd'hui, nous nous trouvons en pleine tension entre, d'une part, la demande de la société pour que tout soit instantané et, d'autre part, la demande de 'slow banking'

Saar Carre | Febelfin

Saar Carre : 'Aujourd'hui, nous nous trouvons en pleine tension entre la demande de la société pour que tout soit instantané, d'une part, et la demande de “ slow banking ”, pour protéger les clients qui n'ont pas encore tout à fait adhéré à la transformation numérique, d'autre part. Cela constitue un défi pour les banques. Par exemple, le PSR parle maintenant aussi de l'obligation de remboursement des banques aux clients victimes de fraude par  "usurpation d'identité". Il s'agit de transactions autorisées que les banques devront bientôt rembourser. Bien sûr, nous ne sommes pas contre la protection des consommateurs, mais elle doit rester équilibrée."

Toute cette réglementation a-t-elle également un impact sur le modèle de revenus des banques ?

Rik Coeckelbergs : 'Ces règles sont imposées à toutes les banques, qu'elles s'inscrivent ou non dans leur modèle commercial. Bien que la valeur ajoutée des paiements instantanés pour les banques privées ou certains processus commerciaux soit discutable, toutes les banques doivent désormais investir dans ce domaine. Ces investissements doivent finir par être rentabilisés'.

L'environnement réglementaire des paiements devient de plus en plus vaste. Quel impact cela a-t-il sur le paysage bancaire ?

Saar Carre : 'Le législateur intervient de plus en plus dans l'offre de produits des banques. Par exemple, le récent règlement sur les paiements instantanés stipule que le coût des virements instantanés ne doit pas dépasser celui des virements standard. De plus, les banques peuvent être obligées d'investir dans l'euro numérique, dont la valeur ajoutée n'est pas claire. Cela nécessitera des investissements importants de la part du secteur. Il s'agit d'une tendance inquiétante, car les coûts de compliance augmentent et les banques ont moins la possibilité d'investir dans l'innovation et de se différencier de la concurrence'.

Les banques centrales envisagent également d'émettre un euro numérique. Une bonne idée ?

Saar Carre : 'Nous comprenons que la BCE veuille garder le contrôle de la politique monétaire et des paiements. Toutefois, il est important que l'euro numérique soit conçu de manière réfléchie, en tenant compte du paysage actuel des paiements, de la stabilité financière et de son impact sur l'innovation future sur le marché des paiements. Nous devons examiner de manière critique la valeur ajoutée réelle de l'euro numérique avant de le lancer et d'exiger des investissements importants de la part de toutes les parties prenantes'.

De plus en plus de règlements obligent les banques à combattre la fraude. Les banques ont-elles trop de responsabilités ?

Rik Coeckelbergs : 'C'est un débat fascinant dans lequel je peux certainement suivre les banques en leur disant qu'il n'est pas de leur responsabilité d'arrêter toutes les fraudes. D'un autre côté, aucune institution n'est mieux placée pour mettre en place les mesures de sauvegarde nécessaires à la protection des consommateurs.'

Quelles sont les nouvelles réglementations en préparation ?

Kjeld Herreman : 'En plus des défis réglementaires actuels pour les banques, plusieurs nouvelles réglementations figurent à l'ordre du jour pour les années à venir. Il s'agit notamment de l'introduction de l'euro numérique, d'une mise à jour de la directive sur les services de paiement et de la mise en œuvre de la norme ISO 20022 pour les messages relatifs aux paiements transfrontaliers.


Pour approfondir vos connaissances sur les paiements en général ou si un sujet spécifique vous intéresse, vous trouverez certainement une formation adaptée dans notre vaste offre de formations. Martin Haegheman se fera un plaisir de vous aider à faire votre choix. Toutes les formations peuvent également être organisées sur mesure en fonction de votre organisation ou de votre équipe. Ingrid Goris étudiera volontiers les possibilités avec vous.

Découvrez nos formations 'Payments'

Partager

Formation & Finance: quoi de neuf?

Tendances en matière de paiement, que devez-vous savoir ?

Nouvelles réglementations, innovations technologiques, évolution d'attentes des consommateurs et cha...

En savoir plus

Bonne nouvelle pour les abonnés du Flex Package !

Nos formules d'abonnement Flex Package ont été élargies. Vous pouvez désormais suivre la quasi-total...

En savoir plus

Febelfin Academy annual survey 2024: nouveaux résultats sur l’apprentissage dans le secteur financier.

Chacun apprend de manière différente et en fonction de ses propres objectifs. L’implication des mana...

En savoir plus